La maladie de Sanfilippo Glossaire

Glossaire à l'usage familles

Administration intrathécale

Administration par voie intrathécale : administration directe dans le liquide céphalo-rachidien par injection de la substance dans l'espace qui entoure la moelle épinière. On contourne ainsi la barrière hémato-méningée.

Allèles

On appelle allèles les différentes versions d'un même gène.

Anémie

L'anémie est une maladie du sang qui affecte la quantité et la qualité des globules rouges (érythrocytes) dans le sang. Elle peut être due à un déficit enzymatique.

Audiogramme

Examen graphique représentant les capacités auditives de chaque oreille.

Biothérapie

Les biothérapies sont l’ensemble des traitements basés sur l’emploi d’organismes ou de substances issus du vivant (comme les microbes, les gènes, les cellules, les tissus, les organes...).

Catalyseur

Un catalyseur est une substance qui augmente la vitesse d'une réaction chimique ; il participe à la réaction mais il ne fait partie ni des produits, ni des réactifs et n'apparaît donc pas dans l'équation-bilan de cette réaction.

Cause génétique

Le déficit d'une enzyme lysosomale a une cause génétique : il apparaît si la personne ne possède pas, dans son patrimoine génétique, de gènes capables de produire une forme fonctionnelle de l'enzyme en question.
Le patrimoine génétique est constitué de 23 énormes livres, les chromosomes qui contiennent environ 25’000 chapitres, ou gènes. Nous possédons deux exemplaires de la majorité de nos gènes, et donc deux exemplaires des gènes codant chacun des enzymes lysosomales. Il peut arriver qu'un exemplaire d'un gène (un allèle) soit rendu inactif par une faute de frappe dans le texte du gène, autrement dit une mutation de l'ADN du gène. Si les deux allèles d'un même gène sont chacun rendus inactifs par une mutation, les cellules ne seront plus capables de produire l'enzyme lysosomale codée par le gène, et la maladie correspondante apparaîtra. Ainsi par exemple, l'inactivation par une mutation des deux allèles du gène de la glucocérébrosidase lysosomale entraîne la maladie de Gaucher.

Cellule

Une cellule est l'élément de base, la brique de la construction d'un être vivant. Le corps est en effet constitué de milliards de cellules aux fonctions très différentes : cellules de la peau, neurones, globules blancs et rouges...

Cellule souche

Cellule indifférenciée qui a pour propriété de se multiplier en cellules toujours indifférenciées (auto- renouvellement) et en cellules différenciées pour constituer un tissu ou un organe.

Chaperon chimique

Voir sur notre site ici

Clinicien

Médecin qui établit un diagnostic par l'examen direct des malades.

Composition des cellules

La plupart de ces cellules possèdent des structures relativement semblables. Elles sont composées :

  • d'un noyau qui contient notamment le patrimoine génétique de tout individu sous la forme de 23 paires de chromosomes, chaque chromosome contenant une longue molécule d'ADN;
  • la membrane cellulaire qui entoure la cellule et règle tous les échanges entre le contenu de la cellule et l'extérieur;
  • le cytoplasme qui est une sorte de liquide à l'intérieur de la cellule et qui contient différents organites. Ces organites assurent chacun des fonctions qui sont nécessaires à la vie de la cellule.

 

Cystinose

La cystinose est une affection liée à un défaut de transport de cystine hors des lysosomes entraînant une accumulation lysosomale de cet acide aminé dans différents organes. Le produit de la dégradation de l'acide aminé cystéine est utilisé dans le traitement de la cystinose sous le nom commercial Cystagon.

Déficit enzymatique

Lorsque les deux exemplaires d'un gène codant pour une enzyme lysosomale sont inactivés par une mutation, le processus de digestion lysosomal au sein de la cellule est perturbé, les molécules non digérées par les enzymes s'accumulent dans les lysosomes.
Le nombre et la taille des lysosomes augmentent dans la cellule, entraînant une anomalie de fonctionnement de cette dernière voire sa mort. C'est ce mécanisme qui est responsable de l'apparition des symptômes des maladies lysosomales Les maladies lysosomales sont nombreuses, et se manifestent de façon très différente :

• elles touchent, selon les cas, des organes différents;
• elles peuvent être bénignes ou très sévères;
• elles peuvent se manifester très tôt dans la vie ou seulement à l'âge adulte;
• la même maladie lysosomale peut, par ailleurs, se manifester différemment d'un patient à l'autre.
*Article rédigé avec la collaboration du Pr Marc Abramowicz (Hôpital Érasme)

Enzyme

Une enzyme (parfois utilisé au masculin) est une protéine qui joue un rôle de catalyseur biologique, c'est-à-dire de composés qui facilitent une réaction biochimique sans en modifier les produits. Elle est capable d'abaisser l'énergie d'activation d'une réaction et ainsi d'accélérer jusqu'à des millions de fois les réactions chimiques du métabolisme, sans pour autant modifier l'équilibre formé.

Enzymothérapie

Utilisation des enzymes dans un but thérapeutique.

Enzymothérapie substitutive

Thérapie basée sur le remplacement de l’enzyme manquante ou déficiente par une enzyme «recombinante» c’est-à-dire produite par génie génétique.

Épidémiologie

Étude des différents facteurs susceptibles d'intervenir dans l'apparition et l'évolution d'une ou plusieurs maladies.

Famille multiplex

On parle de famille multiplex quand plusieurs membres de la famille sont atteints par une maladie.

Fratrie

Les frères et les soeurs d'une famille qui ont un ou les deux parents en commun.

Génotype

Ensemble des constituants génétiques d’un individu.

Glucides

Les glucides sont une classe de molécules organiques contenant un groupement carbonyle (aldéhyde ou cétone) et plusieurs groupements hydroxyles (-OH). Les glucides étaient historiquement appelés hydrates de carbone, et sont toujours appelés carbohydrates en anglais.

Glucosamine

La glucosamine est le principal monomère des mucopolysaccharides : acide hyaluronique (constituant des tissus de connections), kératane (peau) et l'héparine (sang). La glucosamine augmente la synthèse des protéoglycanes et de collagène et inhibe l'activité de la collagénase. La glucosamine possède des effets anti-inflammatoires. Elle réduit la production de radicaux libres par les macrophages.

Glycosaminoglycane (ou GAG)

Polysaccharide non ramifié composé d'unités disaccharidiques répétitives. Un des sucres du disaccharide est un ose aminé (N-acétylglucosamine ou N-acétylgalactosamine) et l'autre sucre, un acide uronique.
On distingue l'acide hyaluronique, la chondroïtine sulfate, le dermatane sulfate, l'héparine, l'héparane sulfate et le kératane sulfate. Ils peuvent s'associer à une protéine pour former un protéoglycane (sauf l'acide hyaluronique). Synonyme ancien de mucopolysaccharide.


Greffe de mœlle osseuse

Se référer à notre site, sous l’onglet « la maladie de Sanfilippo »

Hétérozygote

Se dit d'un noyau, d'une cellule ou d'un sujet chez lequel les deux chromosomes homologues d'une paire portent, au même emplacement, deux gènes dissemblables (chacun hérité de l'un des parents).

Histoire naturelle

Description des différentes manifestations d'une maladie et de leur évolution au cours du temps en l'absence de tout traitement.

Homozygote

Se dit d'un noyau, d'une cellule ou d'un sujet chez lequel les deux chromosomes homologues d'une paire portent, au même emplacement, deux gènes semblables.

Hydrolases

Les hydrolases constituent une classe d'enzymes qui catalysent les réactions d'hydrolyse de molécules

Incidence

Nombre de nouveaux cas apparus pendant une année au sein d'une population.

Inhibition de substrat

Le but de ce traitement est d'empêcher partiellement la production du ou des métabolites qui, par le défaut génétique, ne sont pas recyclés par les cellules. Ce type de traitement permet de diminuer l'accumulation du métabolite et l'engorgement des cellules.

Lysosome

Le lysosome est un organite cellulaire eucaryote. Le lysosome a une fonction de poubelle cellulaire, où les molécules non fonctionnelles sont éliminées par digestion. Le lysosome contient des hydrolases, des enzymes destinées à la dégradation de molécules intracellulaires.

Locus

C'est l’endroit précis où se situe un gène (ou une série de gènes) sur un chromosome.

Lyser

Dissoudre une cellule, une bactérie.

Monomère

En biologie, un monomère (ou sous-unité) est l'élément constitutif des polymères, comme les protéines (par exemple l’hémoglobine et l’albumine), les acides nucléiques (par exemple l’ADN) et les polysaccharides (par exemple les mucopolysaccharides).

Maladie de Fabry

La maladie de Fabry est une pathologie héréditaire du métabolisme des glycosphingolipides, de transmission récessive liée au chromosome X, due au déficit d’une enzyme lysosomale: l'alpha-galactosidase A. Le défaut enzymatique conduit à l'accumulation du substrat non dégradé dans les tissus et le plasma.
Dans sa forme classique, la maladie touche plus sévèrement les hommes hémizygotes, chez qui les signes cliniques débutent dans l'enfance par des douleurs des extrémités et des signes dermatologiques. Les femmes hétérozygotes sont souvent symptomatiques mais de façon plus variable et généralement moins affectées que les hommes. Le diagnostic est définitivement confirmé par le dosage de l'activité enzymatique pour les hommes et la recherche de la mutation du gène GLA pour les femmes. *Auteur : Dr D. Germain (septembre 2002)*. L e Replagal® (agalsidase alpha), produit par Shire (Cambridge, Massachusetts) est utilisé dans le traitement de la maladie de Fabry.


Maladie de Gaucher

La maladie de Gaucher est une maladie génétique rare, transmise par le père et la mère, qui touche des organes importants. La maladie de Gaucher est due au défaut d’une enzyme lysosomale appelée la bêta-glucocérébrosidase.
L’absence ou le mauvais fonctionnement de cette enzyme provoque l’accumulation du glucosylcéramide (ou glucocérébroside).Le plus souvent, les signes de la maladie sont absents à la naissance. Ils n’apparaissent qu’après quelques mois ou années, voire à l’âge adulte. Plusieurs traitements efficaces sont aujourd’hui disponibles pour les types 1 et 3 de la maladie, l’un d’eux est le VPRIV® (vélaglucérase alpha), produit par Shire, pour le traitement à long terme des patients atteints de la maladie de Gaucher type 1.


Maladie de Hunter

La maladie de Hunter est due au déficit en iduronate 2-sulfatase (IDS) responsable de l'accumulation dans les lysosomes des différents tissus du sulfate de dermatane (DS) et du sulfate d’héparane (HS).

Maladie de Hurler

La maladie de Hurler est due à un déficit en alpha-L-iduronidase. Cette maladie bénéficie d'un traitement par enzymothérapie substitutive.

Maladie de Morquio

La maladie de Morquio ou mucopolysaccharidose de type IV (MPS IV) est une maladie de surcharge lysosomale, du groupe des mucopolysaccharidoses, caractérisée par une dysplasie spondylo-épiphyso-métaphysaire. Une thérapie par perfusion d'enzyme recombinante modifiée pour un ciblage au tissu osseux est en développement.

Maladie de Niemann-Pick

De transmission autosomique récessive, la maladie de Niemann-Pick est une maladie lysosomale due au déficit de l'activité de la sphingomyélinase acide, l'enzyme qui hydrolyse la sphingomyéline en céramide. Ce défaut est responsable de la surcharge des cellules en sphingomyéline

Maladie de Pompe ou glycogénose de type II

La glycogénose de type II (GSD II) est une maladie de surcharge lysosomale qui se traduit notamment par une atteinte des muscles squelettiques et respiratoires de gravité variable à laquelle s'associe une cardiomyopathie hypertrophique dans la forme infantile. La maladie de Pompe bénéficie d'un traitement par perfusion enzymatique de substitution, le Myozyme®, produit par Genzyme.

Maladie de Sanfilippo

Le défaut génétique à l’origine de la maladie entraîne un défaut du métabolisme d'un mucopolysaccharide (que l’on appelle maintenant glycosaminoglycane). Ce mucopolysaccharide est l’héparane sulfate ; il n’est pas ou il est insuffisamment dégradé dans les lysosomes de la cellule.
Les lysosomes servent normalement de «déchetterie» à la cellule. L'héparane sulfate s’y accumule et provoque les troubles caractéristiques de cette maladie. On dit que c’est une maladie de surcharge lysosomale.

Il existe 4 types de MPS III caractérisant chacun des 4 enzymes de dégradation de l’héparane sulfate pouvant faire défaut : MPS type IIIA, MPS type IIIB, MPS type IIIC, MPS type IIID.

Maladie de Scheie

La maladie de Scheie est une maladie de surcharge lysosomale héréditaire et évolutive due à un déficit de l'enzyme alpha-L-iduronidase. Elle est une forme atténuée de la mucopolysaccharidose de type 1. Un traitement enzymatique de substitution existe depuis 2003 pour freiner l'évolution de la maladie. Il s’agit de la laronidase (Aldurazyme MD)

Maladie de Sly

C'est une maladie héréditaire métabolique caractérisée par une déficience en β-glucuronidase, une enzyme des lysosomes.

Maladie héréditaire

Maladie génétique qui se transmet de génération en génération.

Maladie rare

Une maladie rare se définit par sa fréquence. Une maladie est dite rare quand elle atteint moins d’une personne sur 2000.

Maladies lysosomales

(voir Déficit enzymatique)

Maladies lysosomales

Les maladies lysosomales sont dues au déficit d'une enzyme lysosomale particulière. Il existe une cinquantaine d'enzymes lysosomales différentes, assurant chacune une fonction particulière de dégradation enzymatique. Une cinquantaine de maladies lysosomales différentes sont également connues.

Métabolisme

Ensemble des réactions de transformation qui se produisent dans l’organisme. Le métabolisme comprend deux grands processus : l’anabolisme qui est l’ensemble des réactions aboutissant à une synthèse, une fabrication, et le catabolisme qui est l’ensemble des réactions aboutissant à une dégradation et/ou à la libération d’énergie.

Métabolite

Composé issu de la transformation biochimique d'une molécule initiale par le métabolisme.

Mucopolysaccharide

Synonyme : glycosaminoglycane.
Variété de glycoprotéines : molécules constituées par la liaison entre une protéine (enchaînement d'acides aminés) et un polysaccharide (sucre).

Mucopolysaccharidoses

  • La mucopolysaccharidose de type I (voir Maladie de Hurler et la Maladie de Scheie)
  • La mucopolysaccharidose de type II (voir Maladie de Hunter)
  • La mucopolysaccharidose de type III (voir Sanfilippo)
  • La mucopolysaccharidose de type IV (voir Maladie de Morquio)
  • La mucopolysaccharidose de type VI (voir Syndrome de Maroteaux-Lamy)
  • La mucopolysaccharidose de type VII (voir Maladie de Sly)
  • La mucopolysaccharidose de type IX est liée au déficit d'une hyaluronidase. Pas de traitement à l’heure actuelle (Juillet 2012).

Organites

En biologie cellulaire, les organites (parfois nommés organelles par anglicisme) sont les différentes structures spécialisées contenues dans le cytoplasme et délimitées du reste de la cellule par une membrane phospholipidique (les phospholipides sont des lipides possédant un groupe phosphate : il s'agit d'un assemblage de deux acides gras, de glycérol et de phosphate).

Oses

Les oses (ou monosaccharides) sont les monomères des glucides.

Phénotype

Ensemble des caractères observables d'un individu. Le phénotype correspond à l’expression des gènes mais aussi des effets du milieu, de l'environnement.

Phospholipides

(voir organites)

Physiopathologie

Étude des mécanismes de développement d’une maladie.

Porteur sain

Individu hétérozygote pour un gène récessif défectueux et donc non atteint par la maladie génétique concernée.

Prévalence

C’est le nombre de personnes affectées par la maladie observées à un moment donné.

Pronostic vital

Prévision de l’évolution de la maladie vers le décès.

Protoplasme (ou protoplasma)

Constituant des cellules vivantes, formé du cytoplasme et du noyau.

Recherche fondamentale

La recherche fondamentale en médecine étudie les mécanismes à la base des processus normaux et pathologiques.

Recherche translationnelle

La recherche translationnelle assure le continuum entre la recherche fondamentale et la recherche clinique. Elle permet de faire bénéficier plus rapidement aux malades des innovations thérapeutiques.

Syndrome de Maroteaux-Lamy

Le syndrome de Maroteaux-Lamy, également appelé mucopolysaccharidose de type VI, est une maladie héréditaire rare du métabolisme caractérisée par un nanisme, une surdité et des déformations progressives du squelette. Il est traité par le médicament Naglazyme®.

Thérapie cellulaire

Les thérapies cellulaires désignent les greffes de cellules qui ont pour objectif de restaurer des fonctions biologiques déficientes d’un tissu ou d’un organe.

Thérapie génique

La thérapie génique consiste à remplacer un gène défectueux ou manquant par une version correcte de ce gène ou à faire sur-exprimer une protéine dont l'activité aurait un impact thérapeutique.

Tissu conjonctif

Tissu de soutien et de remplissage de l'organisme

Transmission autosomique récessive

Un caractère génétique est dit à transmission autosomique récessive quand le gène impliqué est porté par un autosome (chromosome non sexuel, c’est-à-dire ni X, ni Y chez les organismes à système XY de détermination sexuelle).
Le phénotype associé de ce caractère est récessif (la présence de deux allèles identiques est indispensable pour que le caractère s'exprime).
L'un des deux allèles est transmis par le gamète mâle, l'autre par le gamète femelle.

Design by 4loo